Disparition de M. Pierre Messmer

...le 29.08.2007 dans sa 91e année.

La Légion étrangère est triste parce qu'elle a perdu l'un des siens.

La Légion étrangère a perdu l'un de ses plus beaux soldats, l'un de ceux qui avaient rejoint la France libre parmi les premiers puis rendu son honneur à la France en participant à ses heures les plus sombres aux combats les plus durs - Bir Hacheim, El Alamein pour ne citer que ceux là - à la tête d'une compagnie de légionnaires de la 13° Demi brigade de Légion étrangère.

La Légion étrangère a aussi perdu un grand ministre attentionné à son égard, celui qui lui avait permis de retrouver son équilibre à son retour en métropole au début des années 60.

La Légion étrangère a enfin perdu un compagnon d'armes, président d'honneur de tous nos anciens légionnaires, toujours fidèle à ses engagements de jeunesse et qui aimait à se ressourcer en toute simplicité au sein de la famille Légion.

Monsieur Pierre MESSMER avait en 1994 porté la main de bois du Capitaine Danjou lors des cérémonies de commémoration du combat de Camerone. Il avait été ce jour là accompagné par les pionniers de la Légion sur la voie sacrée du quartier Viénot.

Aujourd'hui, à l'heure où il est entré au panthéon des légionnaires, ce sont ces mêmes pionniers qui l'accompagneront vers sa dernière demeure.

Général PICHOT de CHAMPFLEURY
général commandant la Légion étrangère

| Ref : 267 | Date : 31-08-2007 | 6116