Mot du redacteur en chef KB n° 736

La vocation de notre revue Képi blanc est de retracer la vie de la Légion étrangère. Elle reflète la Légion d'aujourd'hui, aussi bien à travers le quotidien des régiments, l'entraînement et les engagements opérationnels que les activités de nos anciens et le rappel de la mémoire de notre histoire commune. Le premier rédacteur en chef, le capitaine Yves Gheysens définissait cette vocation comme étant "la lettre de famille" qu'attendent nos lecteurs, permettant à chacun, jeunes et anciens de rester en contact, afin d'entretenir ce lien, cette cohésion et cette force qui caractérisent l'esprit légionnaire.

C'est dans cette même dynamique que se poursuivra le travail de toute l'équipe de Képi blanc : assurer la continuité d'un magazine qui, mature tant sur le plan technique que rédactionnel, est devenu l'un des vecteurs de communication indispensable et reconnu qui assure le rayonnement sans pareil de notre communauté. Il représente également un outil de solidarité et de cohésion incontournable soutenant les actions du Foyer d'Entraide de la Légion étrangère (FELE) et plus particulièrement l'Institution des Invalides de la Légion étrangère (IILE) de Puyloubier.

KB est un magazine qui dépasse les frontières, puisque près de 15 % de nos abonnés résident à l'étranger. Abonnés sans qui nous n'existerions pas, d'où notre quête permanente de nouveaux lecteurs soutenant notre action.

Je remercie tout particulièrement mon prédécesseur, le chef de bataillon Bertrand Morel pour l'aide précieuse qu'il m'a apporté afin de prendre le relais dans les meilleures conditions. Nous continuerons à oeuvrer avec coeur à l'amélioration de Képi blanc, "magnifique" magazine.

Cette rentrée inaugure des changements intervenus à l'été avec l'arrivée du nouveau "Père Légion", le général Christophe de Saint Chamas qui prend le relais du général de division Alain Bouquin. L'actualité des prises de commandement voit l'arrivée, après celles que nous avions relatées dans notre précédente livraison, de nouveaux chefs de corps au 4e RE, au 2e REG et au 3e REI, sans oublier les passations de commandement au sein des unités élémentaires.

Le major Ivan Roso succède au major Sergio Romagnoli dans la fonction de président des sous-officiers  de la Légion étrangère. Notre dossier du mois est d'ailleurs consacré aux sous-officiers de Légion, occasion pour nous de développer leur cursus de carrière en leur donnant la parole, eux qui demeurent le ciment de la Légion, d'hier et d'aujourd'hui.

L'actualité opérationnelle, plus présente que jamais, nous rappelle l'exigence de nos missions, plus particulièrement celle menée en Afghanistan. Nous rendons ici hommage à nos deux frères d'armes du 2e REP, le caporal-chef Kisan Bahadur Thapa et le caporal Gerhardus Jansen, morts au combat en Afghanistan le 7 août dernier. Nous pensons également à leurs camarades blessés ce jour-là. Ces décès portent à 7 le nombre des nôtres tombés dans ce pays que ses anciens voisins nommaient Yâghestân, le Royaume de l'Insolence, après ceux du sergent Rodolphe Penon, du caporal-chef Ihor Chechulin, du caporal Robert Hutnik, du sergent-chef Konrad Rygiel et du chef de bataillon Benoît Dupin. Leur professionnalisme, leur abnégation et leur courage sont des exemples pour nous. Ils ont fait le choix de servir la France, en s'engageant dans la Légion étrangère, pour défendre ses idéaux et ses valeurs, en acceptant la possibilité de donner leur vie et de rentrer dans la grande famille de ces "étrangers devenus Français, non par le sang reçu, mais par le sang versé".

Bonne lecture à tous...

| Ref : 490 | Date : 03-10-2011 | 7268