Mot du rédac'chef N° 773

Faire Face...

Depuis mi-janvier, suite à une vague d'assasinats sans précédents en Île-de-France, plus de 10 000 miltaires ont été déployés dans le cadre du plan Vigipirate. en comptant les troupes engagées en opération ectérieure (OPEX), environ 8 500 militaires, l'armée de Terre remplit ainsi les contrats opérationnels dictés par le Livre blanc de la Défense.

À Noël, il existe une tradition qui perdure, le concours de crèches au sein des compagnies de chaque régiment. Pour le légionnaire, la crèche, avec Marie, Joseph et le “petit Jésus”, symbolise cet esprit de famille. Ainsi faire une crèche pour un légionnaire, c’est reconstituer la vie de famille en y intégrant des éléments personnels. En général, une unité représente dans sa crèche un thème choisi au sein de la compagnie avec le commandant d’unité.

Le challenge est lancé aux légionnaires qui avec de l’imagination et les moyens dont ils disposent, vont confectionner la crèche la plus originale possible, et parfois même des crèches vivantes. Même en opération extérieure à l’étranger, les légionnaires réaliseront une crèche coûte que coûte, avec ce qu’ils ont. Le 24 décembre au soir, le concours vient récompenser l’unité qui a réalisé la plus belle crèche. Elles ont été secrètement gardées tout au long du mois écoulé, au sein des unités avant d’être dévoilées au jury. Au cours du réveillon, le chef de corps passe dans les compagnies pour annoncer la position tenue par les crèches respectives.

| Ref : 605 | Date : 03-02-2015 | 3962