Mot du rédac'chef N° 776

Mission accomplie…

Alors que nous commémorons un haut fait d’armes de notre Nation, le combat de Camerone, rendons aussi hommage à tous les légionnaires d’aujourd’hui, ainsi qu’à leurs camarades de l’armée de Terre qui sont actuellement engagés dans l’opération Sentinelle.

Pourquoi cette comparaison, faudrait-il rappeler ce qu’est une mission ? Une mission est un devoir, c’est-à-dire l’exécution d’un ordre. Les cadres et légionnaires aux ordres du capitaine Danjou, ce 30 avril 1863 avaient une mission. Elle était, au départ, modeste et elle fut réalisée de façon grandiose.

Grandiose ? Tout simplement parce quelle fut accomplie avec panache : quelques poignées de braves légionnaires face à des centaines d’adversaires ont résisté pendant plus de dix heures, retranchés dans une hacienda.

Pourquoi ont-ils résisté si longtemps et si bravement face à cette imposante masse d’ennemis ? Parce que la mission était de permettre à un convoi de franchir une route en arrière, et qu’il fallait donc tenir la position. Tenir afin d’empêcher les Mexicains de s’emparer du fameux convoi, richement doté en armements, munitions et numéraires. Il s’agissait donc de tenir, quitte à mourir. Et ils sont morts, pas tous mais beaucoup d’entre eux. Néanmoins, ils ont tenu, parce que c’était la mission.

Finalement, le convoi est passé et la mission a été exécutée. Voilà toute la valeur qui nous oblige, dans tous les sens du terme, chaque année, à rendre hommage aux combattants du 30 avril 1863 à Camerone.

La mission Sentinelle consiste à protéger la France et les Français, les légionnaires et les soldats de toutes les armes mènent à bien cette mission avec un sens accompli du devoir. Nos camarades déployés sur notre territoire font preuve de la même abnégation que leurs aînés à Camerone.

Il est important de mettre en valeur Camerone et les “combats” d’aujourd’hui. Nous avons ainsi pour devoir de considérer toutes les missions où qu’elles se situent, quelle que soit leur niveau d’importance : “la mission est sacrée”.

| Ref : 611 | Date : 29-04-2015 | 3781