Mot du rédac'chef du Képi blanc N° 811

Chers Amis, Au terme de onze années dans vos rangs dont trois à la tête de Képi blanc magazine, aspirant à d’autres fonctions hors Légion, je vous dis au-revoir et merci.

Au-revoir, car servir à la Légion est une expérience si riche et si singulière que je ne peux pas me résoudre à n’y jamais revenir…

Merci enfin, car la Légion est une œuvre collective, et je ne serai arrivé à rien sans l’aide précieuse de ceux qui m’ont encouragé et soutenu dans cette magnifique aventure.

S’agissant du journal, car c’est bien là le plus important, permettez-moi ces quelques mots supplémentaires :

Merci au Père Légion, garant de notre belle lettre de famille,

Merci à mes chefs de m’avoir fait confiance et de m’avoir donné la direction de la rédaction,

Merci à notre directeur de publication et à toute l’équipe de KB, aux premiers chefs desquels, je tiens à citer le major Ambrosino et l’adjudant-chef Kalubowila, qui ont été pour moi des adjoints fidèles et bienveillant autant que des ambassadeurs rigoureux de notre journal.

Merci à vous, lecteurs assidus de notre magazine, pour vos encouragements à persévérer dans la modernisation de notre journal.

Merci encore à ceux qui parmi vous, nous ont parfois offert une critique constructive, nous invitant à la remise en question et nous poussant à une constante progression.

Merci à nos anciens rédacteurs, correspondants des régiments, nos partenaires et amis, notre imprimeur, nos bienfaiteurs et tous ceux qui concourent à la réussite quotidienne du magazine de la vie de la Légion étrangère

Enfin, chers képis blancs, ce journal est le vôtre, il sert au quotidien au rayonnement comme à la solidarité légionnaires alors défendez le comme votre dernier carré !

Bonne lecture à tous.

| Ref : 671 | Date : 08-06-2018 | 1371