Mot du rédac'chef du Képi blanc N° 814

1918 - 1948 - 2018...

Il y a un siècle, après des efforts colossaux et de très lourdes pertes, une poignée de braves marquaient les esprits en réalisant la percée de la ligne Hindenbourg. Ce fait d’armes du Régiment de marche de la Légion étrangère (RMLE) a durablement impressionné nos alliés et confi rmé la fi abilité de la Légion comme troupe d’assaut décisive auprès des états-majors français.
De plus, cette percée très meurtrière de part et d’autre, contribua d’une certaine manière à faire douter un ennemi qui se voyait pour la première fois repoussé brutalement au-delà de ses retranchements. Ce fut sans doute pour lui le signe tangible du commencement de la fin.


30 ans après, en 1948, c’est le même esprit redoutable, résolu et farouche, qui va fournir la matrice pour la création d’une nouvelle confrérie de guerriers : les “ légionnaires parachutistes ” !

La filiation semble assez évidente, à la solidité implacable du “ légionnaire-poilu ” de la Grande Guerre, venait s’ajouter la “ foudroyance ” du bras armé tombant du ciel... C’est également au cours de cette même année 1948 que l’archange Saint Michel devient le Saint Patron des parachutistes français.


Ces trois anniversaires vous sont présentés dans votre magazine. Ils permettront d’apporter, nous l’espérons, un éclairage aux plus jeunes d’entre nous. Pour les autres qui connaissent un peu ou bien l’Histoire, ce sera l’occasion de se faire plaisir et de se souvenir...


Vous trouverez aussi l’actualité de la Légion étrangère, les activités sportives, l’entraînement, la vie de nos anciens et bien sûr le volet opérationnel, ce dernier étant notre raison d’être.

 


Nous saluons aussi avec émotion ceux qui partent trop tôt, bien trop tôt...


Je vous souhaite une bonne lecture.

| Ref : 675 | Date : 06-11-2018 | 443