Mot du rédac'chef du Képi blanc N° 816

Chers lecteurs,

Ce magazine est à la fois le dernier de l’année, puisque mis en page en décembre, et le premier de la suivante, puisqu’il s’agit du numéro de janvier 2019.


En plus de vos rubriques habituelles, il sera question de solidarité. Non pas celle que tout soldat au combat doit à son frère d’armes, car nous prenons le parti que celle-ci se pratique naturellement à la Légion et ne nécessite pas de dossier.


Il s’agit en faite de la solidarité que notre Institution offre à tout légionnaire et ce, jusqu’au bout du chemin. Il est possible et même probable, pour les plus jeunes, que cette notion soit quelque peu lointaine, voire abstraite, ce qui est fort compréhensible.


Pourtant, à la Légion, unité à vocation combattante, les cadres et légionnaires doivent savoir pouvoir compter sur une solidarité quasi familiale. Au même titre qu’un soldat combattra mieux sachant qu’il sera bien soigné en cas de blessure, il est important pour Monsieur légionnaire de savoir qu’en cas de coup dur, pendant ou après le service, une “Maison” et une famille seront toujours là pour lui.


Parmi les différents piliers de la Solidarité, existe l’Institution des invalides de la Légion étrangère (IILE). Cette Institution est celle des légionnaires et vit principalement de la solidarité de ceux-ci.

Cela a un coût car rien n’est gratuit ici-bas.


Comme chacun sait l’argent est le nerf de la guerre.


Ainsi, chez nous, celui de la solidarité émane pour l’essentiel des combattants eux-mêmes, offi ciers, sous-offi ciers, militaires du rang d’active, mais également du cercle élargi de notre communauté, anciens et autres vrais bons amis.


Si vous avez ce magazine entre les mains, et que vous êtes déjà abonné, l’acte de Solidarité est déjà en partie accompli.


Faire plus consisterait peut-être à abonner un membre de votre famille, un ami ou une connaissance. Sans doute la première bonne résolution pour 2019 ?


Merci de votre fi délité, de vos encouragements, de votre soutien, et surtout de votre solidarité.


Je vous souhaite tout simplement le meilleur pour cette nouvelle année.

Et bien sûr une bonne lecture.

| Ref : 677 | Date : 10-01-2019 | 1571