08-06-2018 | Ref : 669 | 1458 |

Retour

Mot du rédac'chef du Képi blanc N° 809

Mes seigneurs, À vous tous, anciens ou plus jeunes légionnaires, abonnés fidèles ou lecteurs occasionnels, nous vous souhaitons à chacun un très joyeux Camerone !

Au delà de ce souhait sincère, qui s’adresse à tous, mon équipe de rédaction et moimême pensons en particulier à nos blessés d’hier et d’aujourd’hui, pour lesquels la Légion et képi blanc ont toujours eu un regard bienveillant et une affection singulière ; ceux à qui cette commémoration est dédiée cette année.

Certes, nous ne marquons pas l’histoire avec KB, cependant ce que nous relatons avec rigueur aujourd’hui sera recensé pour la postérité demain. Képi Blanc Magazine fait depuis toujours référence en la matière et ce qui s’y trouve ne sera en aucun cas oublié, car nous le savons, seuls les écrits restent, c’est bien là la raison d’être de notre beau journal, le sens de notre labeur quotidien!

Le thème de cette année est une véritable mise à l’honneur de ceux qu’un service rigoureux a parfois laissé abimés. Blessé en opération ou en mission, blessé en service courant, blessé de la vie comme aimait à répéter le Padre, ce Camerone est le vôtre et nous sommes fi ers d’être vos émissaires.

Il est parfois bien dur dans la solitude des diffi cultés d’une vie rendue pénible par un coup du sort, de se livrer, de parler, de se raconter, de livrer l’intime. Parfois c’est le désarroi qui menace de prendre le dessus et chez nous, à la Légion, nous ne sommes pas seuls !

Ce qui change aujourd’hui, c’est bien que pour blessés que nous soyons, c’est notre famille toute entière qui modestement et avec détermination va nous porter au devant de la scène comme pour nous rappeler que nos combats ne sont pas vains !

Alors oui, chers camarades blessés, ce Camerone est le vôtre ! Nous vous souhaitons où que vous soyez, qu’il soit heureux et rempli du souvenir des jours heureux et comptez sur nous pour nous battre à vos cotés comme on sait le faire au sein d’une même famille !

Bonne lecture à tous !

 

Képi blanc