LE

Mot du rédac'chef du Képi blanc N° 818

Retour
| 01 Mars 2019 | 622 vues

“On le prendra comme on voudra mais, dans une certaine mesure, la terre tourne à l’ombre du képi blanc…

Un organe de liaison, un journal… qui racontera à Tong ce qui se passe à Taroudant, à Ouargla ce que l’on pense à Ké, un journal qui permettra à toute la Légion de savoir ce qui se passe dans toute la Légion.

Un journal qui serait la LETTRE DE FAMILLE”.

Capitaine Gheysens, premier rédacteur en chef,

Képi blanc du 30 avril 1947.

Tout est dit, et les mots de mon grand ancien et illustre prédécesseur se suffisent à eux-mêmes.
Toutefois, si le monde tourne effectivement toujours à l’ombre du képi blanc, je crois pouvoir dire aujourd’hui qu’il tourne plus vite qu’hier, en matière de communication.


Pour autant, il ne s’agit pas seulement de courir après le temps pour arriver le premier.
Donner des informations claires sur le monde de la Légion à notre communauté d’active et aux anciens, telle est l’ambition de notre rédaction et la ligne éditoriale fixée par le père Légion.


S’adapter et toujours s’adapter sans rien renier, utiliser les moyens de notre temps pour communiquer vers l’extérieur, telle est aussi l’ambition de la Division rayonnement et patrimoine dans laquelle KB est intégré.


Ainsi, ce mois-ci, dans votre magazine, je vous invite à suivre les directives de notre général qui nous fixent les objectifs et nous indiquent les axes, pour les six années à venir, quels que soient notre unité et notre rang.


Vous pourrez les retrouver dans son éditorial, mais aussi sous forme d’une illustration détaillée en page centrale ou encore dans l’interview à retrouver par lien QR code en page 41.


Je vous souhaite une bonne lecture, pour savoir effectivement tout ce qui se passe dans la Légion et tout ce qui va s’y passer demain.