LE

Mot du rédac'chef du Képi blanc N° 819

Retour
| 03 Avril 2019 | 1311 vues

Au cas où !

Quelques semaines nous séparent encore du 156e anniversaire du combat de Camerone.

Nous aurons le plaisir de vous présenter le dossier qui lui est réservé. Ainsi, vous pourrez découvrir les beaux parcours de soldat du colonel Corbel, le porteur de la main, et ceux de ses accompagnateurs. Vous pourrez aussi vous plonger (ou replonger) dans l’histoire de la campagne du Mexique. Peutêtre même que les plus calés d’entre vous pourront découvrir des aspects moins connus ?

Le thème de l’année 2019 est “l’esprit de sacrifice”. Celui-ci se confond si bien avec le thème de Camerone que, finalement, ils ne font qu’un. D’ailleurs, dans le langage du soldat, ne dit-on pas “faire Camerone” lorsque la situation est désespérée et que l’on a décidé de ne pas baisser les bras ?

Ne pas baisser les bras, jamais ! C’est aussi le style Légion au quotidien, l’ADN commun d’une confrérie de guerriers venus des quatre coins du monde. Cela se pratique aussi chaque jour car il faut gagner le combat contre l’adversité, la médiocrité, la routine et parfois soi-même.

L’esprit de sacrifice se vit au combat, certes, dans ce qu’il y a de plus noble, et Camerone en est un exemple parmi d’autres. Mais il se vit aussi au quartier, à l’entrainement, et même derrière l'ordinateur… moins glorieux, et pourtant tellement nécessaire.

L’esprit de sacrifice c’est aussi être prêt, “au cas où”... Enfin, certains parmi nous, ne connaitrons le destin du capitaine Danjou ni celui du caporal Maine, et c’est ainsi. Mais chacun a le devoir d’être prêt à son poste.

Esprit de sacrifice, Camerone, code d’honneur, esprit de corps : même combat !

Je vous souhaite une bonne lecture et un joyeux Camerone légionnaire.