Mon panier
Aucun article

Le mot du redacteur en chef

Le mot du redacteur en chef
Noël est le moment le plus particulier, par excellence dans une année de légionnaire.
Moment clé pour se retrouver entre frères d'armes, entre frères de la même famille, tout simplement. Il est étonnant de constater que même les non-croyants perçoivent dans cette fête quelque chose d'extraordinaire qui parle directement au coeur. Etonnant ? Pas tant que ça.

La famille de la Bible, en errance, se voit fermer toutes les portes devant lesquelles elle se présente. Chez nos hommes, ce sont également des portes qui ne se sont jamais plus qu'entrebâillées, ou qui sont restées désespérément closes, des appels qui n'ont pas été entendus, sauf le jour où ils nous sont arrivés. Et qu'on leur a tendu la main.

Noël, dans notre esprit de famille, famille de substitution, d'accueil, n'est pas le moment où l'on ne doit trouver que des coeurs fermés. Pas chez nous, où il y a 5 422 légionnaires et donc autant de raisons de ne pas laisser un seul de nos frères dans l'isolement, la peine, l'échec. Cette fête est celle à laquelle il n'y a pas de chaise vide ; celles de nos camarades disparus sont occupées avec enthousiasme par les plus jeunes, fiers de prendre le relais, en associant
leurs anciens à leurs nouveaux rêves.

Noël est la plus belle expression de notre solidarité, car une solidarité qui ne s'exprime pas dans la joie est une solidarité qui s'éteint


Joyeux Noël, bonne année et bonne lecture à tous.

L’administrateur du site est actuellement en ligne! Discuter