Mon panier
Aucun article

Mot du redac'chef N° 744

Mot du redac'chef N° 744
Au Mexique, dans l’hacienda du village de Camerone, ce 30 avril 1863, 3 officiers et 62 légionnaires de la compagnie du capitaine Danjou résistent pendant toute une journée face à une armée de plus de 2 000 soldats mexicains décidés à réduire cette poche de résistance. Au soir d’une lutte épique, les cinq derniers survivants chargent à la baïonnette. Ces hommes sont à bout, les Mexicains veulent en finir. Les légionnaires se battent de toutes leurs forces avec ce qu’il leur reste de conscience et d’énergie, après tant de luttes et d’efforts. Finalement, ils ont rempli la mission et ont tenu parole. Avant d’entrer dans la tourmente de ce combat héroïque, les légionnaires avaient prêté serment auprès de leur capitaine de sebattre jusqu’à la mort. La compagnie de Danjou a ainsi empêché les Mexicains d’attaquer le convoi qu’elle devait protéger.


En se sacrifiant, ils ont fait gagner un temps précieux au convoi français qui passe plus loin évitant d’être pris par les Mexicains pour rejoindre Puebla. Ils ont accompli leur mission au prix de leur vie. Ce combat reste et restera comme le symbole de la fidélité à la parole donnée, de la mission remplie jusqu’au sacrifice ultime. C’est un symbole de devoir et de sacrifice, c’est un symbole d’honneur et de fidélité portés à leur niveau le plus abouti.

C’est l’esprit de Camerone. C’est ce même état d’esprit qui a été célébré le 30 avril à la Maison mère à Aubagne, au sein des régiments et unités de Légion étrangère déployées de par le monde, autour de ces valeurs fondatrices et pérennes qui motivent et incarnent si fidèlement, comme leurs anciens les légionnaires d’aujourd’hui.

Nous vous recommandons
L’administrateur du site est actuellement en ligne! Discuter