Mon panier
Aucun article

Mot du redac'chef N° 762

Mot du redac'chef N° 762

C’est une vieille tradition pour toutes les armes de se placer sous le patronage d’un saint. La Légion étrangère a choisi de se

placer sous la protection de Saint Antoine le Grand, l’ermite du désert. Les offi ciers servant à titre étranger ont à coeur de se
retrouver à cette occasion le 17 janvier entre anciens et jeunes en activité pour déjeuner ensemble et débattre de l’actualité de
la Légion. Ce rituel est devenu une institution et il ne faut pas manquer à l’appel...

Revenons à notre “Patron” des légionnaires. Saint Antoine le Grand est considéré comme le fondateur de l’érémitisme chrétien. Sa vie nous est connue par le récit qu’en a fait Saint Athanase vers 360. Il serait né en 251 et mort en 356, ce qui le fait vivre en tout 105 ans, un record de longévité à l’époque...
De nombreuses représentations du saint nous le montrent accompagné d’un cochon portant une clochette.

Né en Égypte à Qeman et fervent chrétien, dès l’âge de 20 ans il prend l’Évangile à la lettre et distribue tous ses biens aux pauvres, puis part vivre dans le désert en ermite dans un fortin à Pispir. Là, à la manière du Christ, il subit les tentations du Diable, mais si pour le Christ cela ne dure que 40 jours, pour Antoine c’est beaucoup plus long et plus diffi cile, les démons n’hésitant pas à s’attaquer à sa vie. Mais Antoine résiste à tout et ne se laisse pas abuser par les visions tentatrices qui se multiplient. En 312, il se retire défi nitivement dans le désert de la Thébaïde sur le mont Qolzum pour y mener une vie d’ermite dans la prière, où il sort fi nalement vainqueur de ces combats spirituels. Vénéré par de nombreux visiteurs, Antoine leur donne à chaque fois des conseils de sagesse, les invitant à la prière plutôt qu’à la violence.

Il termine sa vie à plus de 100 ans, dans son ermitage auprès de la mer Rouge où se trouve aujourd’hui le monastère copte qui
porte son nom.

Saint Antoine jouit d’une grande popularité, devenant le protecteur de nombreuses confréries et métiers. Abnégation, humilité, courage, équilibre et foi caractérisent aussi bien ce saint homme que les valeurs de la Légion. Son caractère de lutteur victorieux dans la vie spirituelle, d’ascète qui vit de manière frustre et dépouillée dans la solitude, d’homme qui a changé de vie pour une nouvelle au service de Dieu, correspond bien à l’image du légionnaire, cet étranger qui a abandonné son passé pour prendre un nouveau départ en s’engageant à la Légion étrangère au service de la France. La vie de Saint Antoine et ses tentations ont inspiré de nombreux artistes, notamment Jérôme Bosch, Pieter Bruegel, Dali, Max Ernst, Matthias Grünewald, Diego Vélasquez. Gustave Flaubert lui a également consacré un récit, “La tentation de saint Antoine”.

“Et par Saint Antoine, Vive la Légion”...

Nous vous recommandons
L’administrateur du site est actuellement en ligne! Discuter