Mon panier
Aucun article

Mot du redac'chef N° 765

Mot du redac'chef N° 765

Ils seront trois anciens légionnaires à remonter la Voie Sacrée à Aubagne cette année, à l'occasion du 151e anniversaire du combat de Camerone, en mémoire de ce jour héroïque du 30 avril 1863. Le thème de cette année "Des étrangers au service de la liberté" se confond parfaitement avec le centenaire de la Première Guerre mondiale, conflit au cours duquel près de 6 000 légionnaires sont tombés au Champ d'honneur.

Accompagné du major (er) Cristobal Ponce y Navarro et de l'ex légionnaire Joaquim da Silva, le lieutenant-colonel (er) Zlatko Sabljic portera la main du capitaine Jean Danjou, héros d'un combat inégal qui verra 63 légionnaires résister à 2 000 Mexicains pendant toute une journée, dans l'hacienda du village de Camàron.

La 3e compagnie du Régiment étranger reçoit pour mission d'aller au devant d'un convoi de vivres et de numéraires qui fait route vers Puebla, afin d'éviter une éventuelle attaque ennemie. L'inéluctable se produit au 30 avril matin. Dans une résistance désespérée face à la supériorité numérique des Mexicains, les hommes de Danjou prêtent serment de résister jusqu'à la mort. La compagnie sera anéantie mais le convoi passera. La mission a été remplie jusqu'au bout, avec le respect de la parole donnée. La tradition légionnaire était née.

De ce combat homérique, la Légion étrangère puise le fondement de ses valeurs : le caractère sacré de la mission, la rigueur dans l'exécution, la solidarité et le culte du souvenir.

Ce n'est qu'en 1906 qu'a lieu la première commémoration du combat de Camerone. Elle se fait dans le petit poste de Ta-Lung au Tonkin, dans le nord de l'Indochine française, à l'initiative du lieutenant François, désireux d'apporter une plus grande cohésion à ses légionnaires par l'exaltation du combat de leurs glorieux aînés. Mais c'est le général Rollet qui va faire de cette commémoration une des plus grandes traditions de la Légion étrangère. Pour la célébration du centenaire de la création de la Légion, il choisit le 30 avril et non le 10 mars, date de la naissance de l'Institution. Depuis, Camerone est officiellement commémoré partout où les unités de Légion sont présentes.

Nos trois anciens illustrent parfaitement cet esprit de sacrifice, de solidarité, thème également retenu cette année pour célébrer le 60e anniversaire de la création de l'Institution des invalides de la Légion étrangère à Puyloubier et le 80e anniversaire de la création de la Maison du légionnaire à Auriol, deux structures qui oeuvrent au profit de nos anciens. Rappelons également que le Centre d'hébergement et d'accueil de la Légion étrangère (CHALE) de La Ciotat fête ses 70 ans. Enfin, nous fêtons cette année le 40e anniversaire de l'inauguration du Centre des convalescents et des permissionnaires de la Légion étrangère de la Malmousque (CCPLEM).

La Légion étrangère n'abandonne jamais les siens, ni au combat ni dans la vie...

Bon Camerone à tous!

Nous vous recommandons
L’administrateur du site est actuellement en ligne! Discuter