Mon panier
Aucun article

Mot du rédac'chef - KB n° 712

Mot du rédac'chef - KB n° 712

La solidarité ne s'impose pas et n'appelle pas un tapage particulier. Et pourtant, on en parle tellement, on l'écrit partout,on en parsème tous les coins de discours. Pour autant, ce n'est pas de " solidaritude " dont nous avons besoin, ce savant mélange qui fait de la solidarité une attitude avant tout,  alors qu'elle doit être une vraie certitude.

Certitude d'être allé juste un peu au-delà de soi et de son strict devoir, de son travail tel qu'il est bien normé et tellement confortable : cette attitude du guichetier de la solidarité ne mène à rien.

Et pourtant, la solidarité est bien ce dont nous avons le plus besoin !

Ici, d'abord, à la Légion, où tout ne tient que par le plus faible,où les réalisations solidaires sont visibles, tangibles dans le quotidien des hommes. C'est par le FELE, Puyloubier, Képi blanc, le soutien à la maison d'Auriol que les gestes doivent devenir concrets.

Maintenant, aussi, parce que cela ne s'est jamais avéré autant nécessaire. Parce qu'aujourd'hui, on ne sait pas de quoi nos engagements seront faits demain et quelles en seront les conséquences. Alors notre "effet de masse" qui fonde notre capacité à tout surmonter, ne doit pas être fragilisé parce que la masse n'est plus compacte.

Ce qui se passe et qui fait la différence n'est ni ailleurs, ni plus tard ; mais ici et maintenant.

Nous vous recommandons
L’administrateur du site est actuellement en ligne! Discuter